Elle trouve un ticket gagnant de l'Euromillions et gagne 12 € millions

Posté le 08 août par Julien dans Actualité

La chance frappe parfois lorsque personne ne s’y attend. Si certains joueurs passent leur vie à tenter leur chance sans toucher le jackpot, d’autres mettent la main sur le ticket gagnant au détour d’une ruelle. Madame Dos Santos fait partie de ce second groupe. Le 13 septembre 2011, elle a trouvé un coupon d’Euromillions dans la rue. Celui-ci s’est révélé gagnant pour 163 millions d’euros. Après une longue bataille juridique contre le fisc français, elle a finalement pu empocher une partie de l’argent. La Française des Jeux lui a reversé 12 millions d’euros nets.

Une histoire incroyable

La loterie figure parmi les jeux d’argent les plus populaires au monde. Dans certains pays comme les États-Unis, elle fait même partie de la culture populaire grâce à des jeux comme le MegaMillions ou le Powerball. Elle doit évidemment son succès à la simplicité de son principe. Il suffit d’acheter un ticket pour prendre part au tirage. En France, la version la plus appréciée reste l’Euromillions. Elle est également celle qui propose la cagnotte la plus élevée. Comme de nombreuses loteries, cependant, elle offre rarement le gros lot à un participant. En 2011, un ticket a cependant permis à son propriétaire d’empocher 163 millions d’euros.

L’histoire va malheureusement prendre un tournant inattendu. Il va en effet perdre son ticket. Il se présente malgré tout à la FDJ avec tous les documents nécessaires pour prouver qu’il est bien le gagnant du tirage. Quelques jours plus tard, une certaine Madame Dos Santos arrive à la FDJ avec le ticket gagnant. Comme il ne peut y avoir qu’un seul gagnant, la situation se complique. La FDJ refuse de trancher ce qui pousse les deux gagnants à trouver un terrain d’entente. Madame Dos Santos accepte de renoncer au jackpot en échange d’une commission de 7,5 % ce qui représente 12 millions d’euros.

Quand le fisc s’en mêle

L’histoire aurait pu se terminer sur cet accord entre les deux parties. Malheureusement pour Madame Dos Santos, le Fisc décide de se pencher sur son cas en 2018. Normalement, les gains issus de la loterie sont exonérés d’impôt. Cependant, le cas de Madame Dos Santos se révèle particulier. Techniquement, elle n’a jamais joué à l’Euromillions. Les 12 millions sont donc imposables. Le Fisc lui réclame alors 4,3 millions d’euros. Heureusement, après une longue bataille, la Coup d’Appel de Paris tranche en faveur de Madame Dos Santos.