Moins de points de vente physiques pour Gala et Ladbrokes en vue de la fusion

Posté le 12 août par Julien dans Actualité

Les deux opérateurs Gara Coral et Ladbrokes sont sur le point de fusionner pour donner naissance à un véritable ogre de 2,3 milliards de livres. L’envergure de cette nouvelle structure lui permettra de s’octroyer facilement la place de leader du marché britannique devant le couple Paddy Power/Betfair et l’ancien numéro 1 William Hill. Après une longue attente, l’Autorité de Compétition des Marchés Britanniques a finalement donné son aval pour la réalisation de la transaction. Elle a cependant imposé une condition à savoir la fermeture de 400 boutiques de paris appartenant aux deux opérateurs.

Pour une meilleure équité du marché

L’Autorité de Compétition des Marchés Britanniques ou la CMA a décidé d’imposer la fermeture de 400 boutiques exploitées par Gara Coral et Ladbrokes afin de maintenir une certaine équité du marché. Seuls, les deux opérateurs profitent en effet déjà d’une envergure titanesque. Ladbrokes possède 2 150 magasins en Angleterre et 77 en Irlande du Nord. Gara Coral quant à lui est à la tête d’un empire de 1 850 boutiques situées en Angleterre. La nouvelle firme issue de la fusion de ces deux géants profiterait ainsi d’un parc de 4 077 boutiques pour toucher ses clients. Elle pourra aussi compter sur la visibilité en ligne de Gara Coral et Ladbrokes.

Bonne ou mauvaise nouvelle ?

À première vue, la condition imposée par la CMA constitue une horrible nouvelle pour les deux opérateurs. Cependant, lors de l’annonce de leur fusion, les analystes misaient déjà sur l’imposition d’une mesure d’équité de ce genre par la CMA. Les prévisions de l’époque tablaient d’ailleurs sur la fermeture de 1 000 boutiques. Au final, les deux opérateurs s’en sortent avec « seulement » 400 points de vente en moins.