Osaka, la métropole japonaise, se rapproche d'un casino terrestre

Posté le 13 septembre par Julien dans Actualité

Le futur marché des casinos nippon refait parler de lui. Au début du mois de septembre, le Premier Ministre Shinzo Abe a en effet apporté des précisions sur le nombre de licences qui seront distribuées aux différents candidats. Au total, trois établissements seront ouverts d’ici 2024 au plus tard. Le Premier Ministre a également révélé le nom d’une des trois villes qui accueilleront un casino. Il s’agit d’Osaka.

Une affaire compliquée

L’affaire des casinos terrestres au Japon constitue une véritable série à succès dans le monde des jeux d’argent. Elle intéresse énormément les opérateurs et les joueurs. Ces derniers sont d’ailleurs à l’affut de la moindre information concernant le futur marché des casinos nippon. Du côté des simples observateurs, cette affaire met en exergue un souci majeur avec le lancement d’une industrie aussi importante. Ce type de projet prend beaucoup de temps et nécessite de nombreux moyens. D’ailleurs, l’affaire des casinos japonais existe depuis presque 3 ans. Entre temps, le gouvernement a dû faire appel à des lobbyistes pour mettre en place un projet de loi et le faire voter. Divers opérateurs ont également manifesté leur intérêt et tenté d’imposer leurs conditions. Heureusement, tout ce petit monde a réussi à se mettre d’accord. Désormais, il ne reste plus qu’à choisir les opérateurs qui auront le droit d’ouvrir un casino. Le gouvernement doit également valider les villes qui pourront accueillir un établissement.

Les règles se précisent

Pour encadrer et superviser ses casinos, le Japon a mis en place le Casino Administration Committee ou CAC. Il sera composé de 100 personnes et aura un statut de cabinet extérieur. Il reste toutefois lié au Premier Ministre. Comme dit précédemment, trois casinos seront ouverts dans autant de villes. Pour le moment, seule Osaka a été validée par le gouvernement. Cela s’expliquerait par l’implication du gouverneur de la ville. Ce dernier aurait en effet rencontré plus d’une centaine de fois les différents responsables de casinos pour discuter du futur de la ville. Parmi les opérateurs les mieux placés pour obtenir une licence, on retrouve bien entendu des géants comme MGM Resorts, Melco et Las Vegas Sands. Enfin, il convient de noter que le gouvernement a prévu des taxes de 30% pour les opérateurs ainsi que 55 dollars de frais d’entrée pour les joueurs locaux.